Un objectif de référence chez VIVITAR!

VIVITAR 55/2,8 macro & EOS 50d

*  *  *  *  *

 

Qualité mécanique * * * *

Qualité optique * * * * *

Ergonomie * * * *

prix/valeur * * * * *

Bokeh * * * * *

 

Objectif dont la réputation n'est plus à faire, très bien construit, cette optique est en fait une référence dans le domaine de la macro. Sa constrution optique se compose de 5 éléments en 4 groupes traités MC. Ses dimentions vont de 80mm à 135mm complètement déployé. La taille de son filtre est de 62mm. Son rapport de grossissement est de 1:1. L'ensemble pèse environ 315 grammes.

 

Acheté il y a plusieurs années à un prix raisonnable, envitron 70 euros, son prix monte en flèche ces dernières années. A la vue des résultats obtenus avec cette optique, cette tendance n'est pas prête à s'inverser...

 

Optique offrant un piqué redoutable dès l'ouverture de f/2,8, avec une PDC relativement limitée (ce qui n'est pas toujours un atout en macrographie).

La PDC est parfaite, dès la fermeture à f/5,6, mais toutefois encore assez restreinte. A F/8 et f/11, elle est parfaite, mais à ce moment là, c'est la luminosité pour faire la mise au point qui en fait les frais ainsi que le placement de la zone de nettetée sur le sujet qui est plus difficile à placer. Bref vous l'aurez compris, il vous faudra choisir avant d'appuyer sur le déclencheur.

 

La lentille de cet objectif étant relativement en retrait de la partie frontale du fût, cette optique dans une utilisation non macro, n'est guère sensible aux lumières parasites (FLAR). Objectif très bon en utilisation non "macro", il réalise des portraits assez sympas et n'a rien à envier à beaucoup d'autres objectifs "manuels" et de la même focale d'aujourd'hui.

 

Offrant des images contrastées et bien construites, il restitue des couleurs parfaitement en accord avec la réalité.

Monté sur un hybride comme le GF2, cette optique est relativement légère mais  encore plus difficile à dompter (en macrographie), sans l'aide d'un pied.

Une fois ce petit inconvénient maîtrisé, cette optique est très adaptée pour celle ou celui qui aime faire de la photo en balade, sans artifice de poids supplémentaire et avec un matériel relativement restreint et peu encombrant.

 

Dans la plupart des situations, les bokehs obtenus sont très doux et beaux, sauf quand l'arrière plan se compose de feuilles, par exemple, et que les hallots de lumière prennent la forme de l'iris qui lui, est de forme anguleuse et pas très sympa. Cet inconvénient on le rencontre sur beaucoup d'objectifs dotés d'un iris à peu de lames, offrant un diaphragme non circulaire. Dommage que Vivitar n'ait pas doté ce petit bijou, d'un iris du type de celui qui équipe la plupart des Jupiter et Carl -Zeiss, ou encore ISCO, etc...

 

Ce petit problème pris en compte, il suffira simplement d'éviter ce genre de situation de prise de vue ou simplement d'en jouer, si on aime ce genre de rendu au résultat.

 

 

 

VIVITAR 55/2,8 macro & LUMIX DMC GF2

Ce que j'en pense:

 

Cette optique est une petite merveille de précision, offrant des images macrographiques de haute volée. Son prix dépassant aujourd'hui dans beaucoup de cas, les 200 euros est à mon humble avis amplement justifié, car, je le redis sans aucune hésitation, cet objectif est vraiment très bon.

 

  Si vous possèdez cet objectif, et bien gardez-le!

 

Si vous avez l'intention de l'acquérir, n'hésitez pas un seul instant, foncez!... Je serais très surpris que vous soyez déçu!

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Christian BARBIER 2007-2017 - L'IMAGE AVEC LES M42 - Tous droits réservés. La copie totale ou partielle, ainsi que l'utilisation des photos, est interdite sans autorisation écrite de l'auteur.