Le piège... Canon EOS 50d & Isco "Isconar" 135mm f/4-M42 plus bague allonge de 16mm

<< Nouvelle image avec texte >>

*  *  *  *

 

Objectif d'un autre temps, il n'en demeure pas moins bon que pas mal d'autres. Cette optique est assez déconcertante au début que l'on l'utilise.

Optique restituant des couleurs assez contrastées et fidèles à ce que l'on photographie "Physiquement", elle ressemble plus à un long tube dont la partie optique est ressemblée sur l'avant.

Quand je la qualifie de "déconcertante", c'est que l'on est peu habitué à utiliser un tel "cailloux" sur nos boîtiers numériques. La préhention des bagues de diaphragme et de mise au point, est particulière et placées autrement que la plûpart des optiques M42 (devant la grosseur des bagues, on a tendance à utilser la bague de l'iris pour faire la mise au point). Après quelques clichés, cette tendance s'éstompe avec l'habitude...

 

Par bonnes conditions de lumière, cette optique restitue des images contrastées et relativement piquées dès f/4. Peu sensible aux lumières parasites, contrairement à la version "Westanar" silver, elle restitue des images aux bokehs pouvant êtres sympathiques  et dignes de ceux offert par pas mal de 135mm, d'autres marques.

 

Très bien construite et très légère, d'un diamètre relativement petit (46mm), elle offre une préhention très bonne et montée sur un hybride comme le LUMIX GF2, c'est un des 135mm les plus performant pour se balader "léger" et réaliser des images proxi de bonne facture. Attention toutefois, sur capteur M4/3, cela devient un 270mm, pas toujours facile à gérer "à mains levées".

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Christian BARBIER 2007-2017 - L'IMAGE AVEC LES M42 - Tous droits réservés. La copie totale ou partielle, ainsi que l'utilisation des photos, est interdite sans autorisation écrite de l'auteur.